Forum des freegans


Organisation interne, organisation externe et organisation paterne du mouvement freegan en France.

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

#51 13-03-2009 22:40:14

djo
Freegan sur 2 roues
Lieu: Saint-Denis
Date d'inscription: 22-09-2007
Messages: 907

Re: freegans T.P.E

héhé du coup jai eu un mail de vous deux.
Merci bcp

jai parcouru vite fait, ça m'a l'air pas mal. Je le lirais quand jaurais le temps.

Sinon sa serait possible de le metttre a dispo sur le forum? avec vos references bien sur
comme tout autre article publié.


TRASH TOURS COMPAGNIE VOUS SOUHAITE UN BEAU PLONGEON DANS LA BENNE A BOUFFTANCE

                                 Les meilleurs repas sont ceux qu'on ne paye pas

Hors ligne

#52 14-03-2009 14:59:28

nathan et pierre
Freegan
Date d'inscription: 30-09-2008
Messages: 18

Re: freegans T.P.E

pas de souci pour moi.mais jai remarqué sue je ne possédait pas la vérsion final

Hors ligne

#53 19-08-2010 16:05:43

pierre et nathan
Visiteur ébouesque

Re: freegans T.P.E

bonjour je viens de m'apercevoir que je ne vous ai pas dit nos notes: 19pour Nathan,18pour moi.Je ne vous ai pas non plus remerciez pour votre aide, et je ne vous ai pas dit que depuis il m'est arrivé de glanner dans les poubelles.
p.s:je viens de recevoir un mail d'une journaliste de midilibre(je ne sait ni comment elle est au courant du T.P.E ni comment elle a eu mon mail):"Bonjour,

    Dans le cadre d'un sujet sur le glanage et ses différents aspects, je cherche une personne de la région Languedoc-Roussillon qui puisse me parler de cette pratique. Je sais que vous avez fait un TPE à ce sujet. Auriez-vous des contacts à me donner ?

     

    Merci de votre aide,

     

    Emilie Brouze
    06 66 66 66 66
    ebrouze@midilibre.com"

je ne sais trop quoi lui dire vu que je n'ai pas particulièrement confiance dans les journalistes.

#54 19-08-2010 20:30:40

nathan et pierre
Freegan
Date d'inscription: 30-09-2008
Messages: 18

Re: freegans T.P.E

*...et je voulais votre avis sur le sujet.

Hors ligne

#55 19-08-2010 21:05:37

alixia
Bouffe la moisissure crue
Date d'inscription: 16-08-2010
Messages: 116

Re: freegans T.P.E

j'ai pas non plus confiance dans la presse actuelle, cette presse recherche du sensationnel, j'aime po.

Hors ligne

#56 19-08-2010 23:39:40

fleurdepoubelle
Compte fermé.
Date d'inscription: 12-12-2009
Messages: 1726

Re: freegans T.P.E

j'aime pooooooooooooooooooooo non plus

Hors ligne

#57 20-08-2010 08:55:31

Géraldine
Accroc d'la benne
Lieu: Suisse Romande
Date d'inscription: 28-03-2010
Messages: 964

Re: freegans T.P.E

Mon opinion sur le sujet, qui n’est que mon opinion sur la presse :
Je suis pour, je suis contre.
Elle peut être utile, si bien utilisée,
Mais souvent néfaste, car elle a – la plus part du temps – l’effet contraire que celui escompté.
Par exemple, dans mon entourage, quand je leur parle du freegasnisme et de ce que je fais,
La très grande majorité, ont vu une émission, passé en France je ne sais plus quelle chaine, montrant des habitués des poubelles sur Paris notamment. L’impact de cette émission est plus que positive sur l’opinion publique chez nous.  Donc voilà un acte de presse qui a été positif et valable.

Je comprends aussi les réticences de chacun à vouloir rencontrer un journaliste. Mais il y en qui sont biens, sincères et honnêtes.

Vaudra peut être la peine, si vous en avez le temps, de le rencontrer, se ne serait qu’une fois, pour lui parler ? Dans un lieu hors contexte de votre vie, masqué s’il le faut   ;-)
Même si après vous ne le reverrez plus jamais, peut importe. L’important étant de planter « la bonne graine » dans l’esprit du journaliste. Aussi, par exemple, mentionner l’histoire – sans donner de lieu ou de nom - de l’acide versé dans une benne (je ne sais plus dans quel billet – Fleur saura certainement le préciser) et de la vieille dame qui continue malgré tout à manger le contenu de la dite benne ! C’est une histoire en France, après tout. Une occasion de planter une 2ème graine …. Qui sait, ça peut être utile.


Katz  wink

Hors ligne

#58 20-08-2010 11:55:56

antheaz
Accordéoniste in love avec les pavés
Lieu: überall!
Date d'inscription: 26-10-2007
Messages: 244
Site web

Re: freegans T.P.E

Mon avis est tout autant partagé. Autant j'ai eu des rapports positifs avec des journalistes autant il y en a eu certains déplorables, autant au niveau du contact que des conséquences.

Je peux parler non seulement de mon expérience en tantque freegan que celle d'activiste dans des milieux plus affirmés politiquement.

En tant que freegan j'ai eu par exemple un très bon rapport avec une étudiante en journalisme avec qui j'ai fait un entretien dans un café et qui a très bien respecté les blancs que je laissais, ce que je ne voulais pas dévoiler.

Un autre rapport moins bon en tant que freegan, récemment des journalistes ont suivi des copains ici en hollande où je vis maintenant pendant l'une de leur tournée, et ils n'ont pas respecté le fait que l'on ne voulait pas dévoiler les spots, il en ressort au final que la police attendait de pied ferme une autre tournée, le spot est grillé et les copains ont des problèmes. de plus l'article au final n'était pas si respectueux que ça et donnait une image des freegans fausse de gens plutôt avares et affamés...

De plus en France aussi depuis le début de ce foisonnement de reportages et autres sur le glanage, j'ai vu beaucoup de bons spots se retrouver tout d'un coup interdits, bousillés, par peur des commercants d'avoir affaire aux "rats" que nous sommes.


En tant qu'activiste dans certaines actions , j'ai croisé des journalistes qui avaient un certain point de vue alternatif et tentaient de restituer une image vraie de ce que nous faisions même si ils n'étaient pas forcément d'accord avec le fond de nos actions ils nous respectaient et ont réussi à faire quelque chose d'objectif.

D'autres se sont conduits en vrais bouffeurs de sensationnels, là juste pour pomper un maximum de données pour remplir leur articles ou faire leurs vidéos dénuées de vrai sens, et au final user notre énergie, rendre une image de nous complètement fausse et vider nos messages de tout son sens.


En fin de compte je pense que même si la communication est quelque chose de bon, parce qu'elle permet aussi de faire connaître le bon côté des choses, je pense que nous ne sommes jamais mieux servis que par nous même et il vaut mieux faire soi même sa communication sur le sujet ou alors contacter des gens dignes de confiance et objectifs.

Cela ne veut pas dire forcément contacter des gens déjà ralliés à la cause que nous défendons, mais même si le monde du journalisme est relativement pourri, il y a aussi des gens qui font un travail extaordinaire et l'on peut toujours trouver ici ou là des gens qui apparaissent dans leur travail comme étant correct quel qu'il soit.

Par exemple pendant le contre sommet de l'otan, j'ai passé énormément de temps avec deux journalistes qui n'étaient pas ici en tant que militants mais en tant que journalistes, respectueux ils ont toujours été à l'écoute des gens et au final ils ont fait un documentaire qui même si il montre certains aspects négatifs de notre lutte qui en tant que militant peuvent nous dérouter, il montre juste la réalité, et c'est ça qui est bien.


A califourchon sur mon biclou, dans la ville je fais des petits ronds
A califourchon sur mon biclou, sifflote et chantonne
A califourchon sur mon biclou, je me bidonne
A califourchon sur mon biclou, les routes je dégomme!

Hors ligne

#59 20-08-2010 17:04:18

nathan et pierre
Freegan
Date d'inscription: 30-09-2008
Messages: 18

Re: freegans T.P.E

2 avis négatifs et 2 nuancés.Pour répondre à katz je ne peux pas rencontrer cette journaliste(j'habite en Seine-Saint-Denis et n'ai pas de contact dans le Languedoc).Et je sais par expérience personnel que même si une interview semble bien se dérouler,l'article peut être complètement faussé.

Hors ligne

#60 20-08-2010 22:18:39

fleurdepoubelle
Compte fermé.
Date d'inscription: 12-12-2009
Messages: 1726

Re: freegans T.P.E

ben voui on arrête pas de le dire un journaliste reste un journaliste il touche un paie pour raconter comme on lui demande l'ennui c'est qu'on sait pas  "QUI " lui demande donc prudence la derniere fois que j'ai dis ça on m'a pratiquement traiter d'indélicate mais je préfère passer pour tel que pour un c..

Hors ligne

#61 21-08-2010 00:18:27

tortuga09
Insectarien
Date d'inscription: 15-04-2007
Messages: 582

Re: freegans T.P.E

pour moi aussi que du négative sur leur sujet
bon les journalistes qui font a travaille dans les zone de combat j'en suis admiratif
par contre celle ou ceux qui cherche du sensationnelle pour le donné de l'importance dans leur rédaction
poubelle pour moi
je ne li même pas ces journal là
il y a que celle sur l'économie lol et le canard enchaîné que je li de temps en temps voir le courrier international si sa traite des sujets qui me branche si non je ne l'achète même pas lol


Les gens qui ont peur de prendre des risques, ne vont nulle part. Mark Fisher
@+Kourosh

Hors ligne

#62 21-08-2010 00:29:26

Géraldine
Accroc d'la benne
Lieu: Suisse Romande
Date d'inscription: 28-03-2010
Messages: 964

Re: freegans T.P.E

Comme quoi, la base de tout reste, Jauger son interlocuteur.
Pas facile du tout, car il y a des as de la  ruse.
Sans compter nos expériences personnelles. Qui elles peuvent dicter la suite de nos actes.
Alors, avis aux journalistes :
Dans le domaine du freegansime, la presse va devoir montrer patte blanche.

Perso, si un journaliste ce pointe, si j’ai l’impression profonde que je peux lui faire confiance, je vais lui parler de plein de choses, mais jamais l’amener dans les points de récoltes ou lui nommer les enseignes qui laissent accès à leurs bennes.


Katz  wink

Hors ligne

#63 24-08-2010 12:42:24

nathan et pierre
Freegan
Date d'inscription: 30-09-2008
Messages: 18

Re: freegans T.P.E

Notre chère journaliste se contentera "d'un encadré qui explique ce mouvement",portant plus particulièrement sur les glaneurs des marchés.Merci pour vos avis.

Hors ligne

#64 05-12-2016 06:53:37

Adeline, question freegan
Glaneur
Date d'inscription: 04-12-2016
Messages: 7

Re: freegans T.P.E

Bonjour smile
Ma camarade et moi même (Laura et Adeline), en classe de 1ere ES, faisons aussi notre TPE sur le freeganisme, notamment autour de cette problématique : "est ce que le freeganisme est une alternative à la société de consommation ?"
Nous aimerions vraiment prendre contact avec un membre de votre communauté pour poser quelques questions (ce sera vraiment rapide), ou alors je peux les poster ici :

1. Pourquoi être devenus freegan ?

2.Qu'est-ce qui vous insupporte le plus dans la société de consommation (vous pouvez développer plusieurs aspects, ce serait même super 😍)

3. Vous sentez vous un peu exclus au reste de la société par rapport à votre mode de vie ? (gratuivorisme, etc..)

4.Comment perçoivent votre entourage et votre famille le fait que vous soyez Freegan ?

5. Travaillez-vous ? (Si oui dans quoi ?)

6. vous servez vous encore d'argent ? si oui ou non, comment faites vous ou pourquoi vous en servez vous ?

7.Comment faites vous pour répondre à tous vos besoins (si vous n'utilisez pas d'argent), on ne trouve pas forcement tout dans les poubelles ou dans les rues ou décharges

8. comment vous logez et habillez vous ?


Vous nous aideriez vraiment énormément si vous pouviez répondre :s C'est très dur de trouver des freegans, nous avons perdu énormément de temps à chercher et avons vraiment besoin de ces réponses le plus rapidement possible

Merci beaucoup !!

Dernière modification par Adeline, question freegan (11-12-2016 11:49:55)

Hors ligne

#65 09-12-2016 07:45:56

tantvalacruche
Dynamiteur de compacteuse
Date d'inscription: 21-03-2014
Messages: 662

Re: freegans T.P.E

Rapide, alors, parce que je n'ai pas le temps, désolée.
1. Pour ne pas mourir de faim. Je sortais d'une dépression, j'avais démissionnée de mon job, le fisc avait vidé mon compte, le compteur d'eau était coupé. Une belle panade quoi.
2. Le modèle de pensée unique qu'elle veut imposer : le travail, par exemple. Jusqu'à l'industrialisation ce n'était pas vraiment une valeur recherchée. Dans l'Antiquité, c'était réservé aux esclaves. Sous l'Ancien Régime un noble qui serait devenu épicier aurait perdu sa noblesse et aurait dû payer des impôts ; au XIXe siècle le bourgeois était ou aspirait à devenir rentier. Mais bon disons que c'est supposé être une valeur depuis deux siècles, rien du tout dans l'histoire de l'humanité.
Pourquoi faut-il travailler ? Pour consommer bien sûr, à grand renfort de pub que certains avalent goulument. Consommer plus que son voisin est un signe de réussite sociale : en avoir une plus grosse que son voisin (je parle de voiture bien sûr), aller plus loin que lui en vacances, avoir un plus beau téléphone et autres tocardises du même genre qui vont en fait créer, non le bonheur qu'on vous promet, mais une éternelle insatisfaction poussant à consommer encore plus. C'est un cercle vicieux. Et puis il y a la pseudo-morale qui se greffe là dessus, Si on vous demande de mettre une ceinture de sécurité, c'est peut-être pour votre bien, mais encore plus pour celui des compagnies d'assurances ; si les bars ferment la nuit, c'est surtout pour que vous soyez frais et dispos au travail de bon matin ; etc.

Le vrai bonheur on le trouve quand on ne jalouse plus son voisin, qu'on se satisfait de ce qu'on a, qu'on prend le temps de vivre et d'apprécier les choses.

3. Pas du tout. Au début, je n'ai pas eue le choix, maintenant c'est un choix délibéré dont je suis fière.
4. Ils commencent par te regarder d'un drôle d'air. Quand tu ramènes des bocaux de foie gras et de truffes pour Noël à ta famille, elle se dit que ce n'est peut-être pas si idiot que cela et qu'en tous cas tu ne mourras pas de faim. Les amis, soit ils s'y intéresse et vont vouloir s'y mettre, soit ils te jalousent et vont finir par te reprocher d'exploiter un filon dont tu n'as pas besoin ou de te comporter en parasite.
5. Malheureusement oui, je n'ai pas encore les moyens de ne pas travailler. Mais avec les économies que je réalise, j'ai quelques espoirs, lol.
6. Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui n'ont pas besoin de se servir d'argent ? ça implique de squatter sans électricité, ou de vivre aux crochets des autres. Cultiver un lopin de terre qui ne vous appartient pas c'est risqué, mais s'il vous appartient il faut payer des impôts. Elever des animaux en pleine montagne ? Et vous le régler comment le vétérinaire, en oeufs frais ou en fromages ? En plus, sans téléphone, pas évident de le joindre : au moyen-âge peut-être qu'Orange aurait accepté d'être payé en nature, mais pas aujourd'hui. Le troc et les échanges de service ont des limites, et vous croyez qu'on ne va pas vous demander de régler des cotisations sociales un jour ? Et de vous réclamer des impôts. En réalité, tout le système est conçu pour qu'on ne puisse pas lui échapper, ou en tous cas pas totalement. Vivre sans argent c'est un mythe, il en faut toujours un minimum.
7. sans objet.
8. Comme vous, dans des boutiques de fringues. Quand je n'avais pas un rond il m'est arrivée de me fournir à Emmaus et à la Croix-Rouge. Il m'arrive de trouver des vêtements, mais pas souvent des choses qui me plaisent. J'ai plus de chance avec les chaussures, pour lesquelles j'ai un bon spot.

Un peu brouillon, mais vous avez l'essentiel.

Hors ligne

#66 10-12-2016 13:34:23

Glubb
troll
Date d'inscription: 04-07-2008
Messages: 86

Re: freegans T.P.E

Bonjour,

Ca fait un bail que je suis sur ce forum (cf Glubb 2 le retour... Sitting Room... Glubb...).

L'analyse de tantvalacruche est très bonne (peut-être un peu exagérée sur certains points : je ne pense pas que les bars ferment tôt pour que les ouvriers (ou autres professions) puissent être d'attaque le lendemain, on peut très facilement s'alcooliser à la maison.
Pour le reste c'est tout à fait exact, en particulier je suis entièrement en accord avec cette phrase :
"Le vrai bonheur on le trouve quand on ne jalouse plus son voisin, qu'on se satisfait de ce qu'on a, qu'on prend le temps de vivre et d'apprécier les choses."

Vous souhaitez rencontrer des freegans ? Pourquoi ? Pourquoi avez-vous choisi CE sujet ?

Merci aussi de rédiger correctement et pas à tout vitesse : "Comment le perçois votre entourage et votre famille le fait que vous soyez freegan ?"... faut pas exagérer ! Ecrire correctement permet de se faire comprendre et surtout montre à l'autre qu'on a une certaine considération pour lui, qu'on prend du temps pour bien rédiger plutôt que pour aller mater les dernières crétineries proposées par les médias ou l'industrie du cinéma.

Merci encore à tantvalacruche pour son beau message !

Glubb.

Hors ligne

#67 11-12-2016 11:44:37

Adeline, question freegan
Glaneur
Date d'inscription: 04-12-2016
Messages: 7

Re: freegans T.P.E

Merci beaucoup d'avoir répondue à nos questions Tantvalacruche, votre parcours est extrêmement intéressant, vos arguments sont tout a fait vrais et font nous remettre en question, votre témoignage nous permettra d'avancer dans notre travail. Nous vous remercions vraiment !!


Glubb, pour répondre à vos questions, Je souhaiterais vraiment rencontrer des freegans, or je vis dans le 57, en lorraine, et étant mineure avec des parents qui ne veulent pas trop que je sorte, cela m'est dur, cependant pas impossible, je pourrais aller vers strasbourg ou autres villes en alsace ou lorraine..

J'essaye, (parce que c'est moi, Adeline, qui participe au forum et non ma camarade, qui s'occupe d'autre chose) de remedier comme je peux au manque d'informations qui nous handicape, nous voulons, pour notre travail, les informations de la meilleure qualité possible et assez riches, afin de démonter les préjugés autour du freeganisme, et rendre un travail plus vrai.

Nous avons choisis ce sujet, pour être honnête parce que notre professeur d'anglais nous a parlé de ce mouvement, juste à Laura et à moi, elle nous a dit que ce mouvement prenait de l'ampleur et qu'il pourrait être vraiment intéressant à développer, par la suite Laura et moi avons fait des recherches pour savoir en quoi consistait exactement le freeganisme, cela a immédiatement suscité notre curiosité et provoqué notre intérêt, nous avons donc choisis de le traiter et de le faire découvrir aux autres, mais vous comprenez bien qu'on ne peux pas simplement s'appuyer des racontars d'internet souvent incomplets et pas toujours fiables mais qu'il nous faut un maximum de témoignages,

Merci beaucoup d'avoir porté attention à mes questions 🎆😊
Et bonnes fêtes aussi 🎄

Hors ligne

#68 11-12-2016 17:58:50

tantvalacruche
Dynamiteur de compacteuse
Date d'inscription: 21-03-2014
Messages: 662

Re: freegans T.P.E

Glubb a écrit:

L'analyse de tantvalacruche est très bonne (peut-être un peu exagérée sur certains points : je ne pense pas que les bars ferment tôt pour que les ouvriers (ou autres professions) puissent être d'attaque le lendemain, on peut très facilement s'alcooliser à la maison.

Merci pour l'ensemble de ton message Glubb. Je n'avais pas le temps de développer et je ne veux pas ergoter sur un point de détail, mais si tu penses que c'est exagéré ici, c'est parce que tu as une vision très contemporaine des choses, et que les lois sont souvent en retard d'un train ou deux par rapport à l'évolution sociétale. Comme le remarque Didier Nourrisson dans son bouquin paru en 2013 sur "Les Buveurs du XIXe siècle", "De nos jours, l'acte de boire se déroule avant tout à domicile. Auparavant (...) le lieu du boire était essentiellement public." L'ouvrier allait boire dans les débits de boissons, le bourgeois dans les salons.
Les horaires d'ouverture des débits de boissons sont règlementés depuis le début du XIXe s, en invoquant d'abord des raisons de sécurité et de tranquillité publique, puis en y ajoutant la santé publique. Mais ceux des salons ne l'ont jamais été, et l'on y buvait et dansait jusqu'à l'aube, donc il y en a bien un qu'on envoie au lit alors qu'on n'impose rien à l'autre, et c'est celui qui travaille.CQFD

______

De rien, Adeline. Chacun ici a eu un parcours différent, et j'aurais souhaité que vous recueilliez plus de réponses.

Hors ligne

#69 11-12-2016 23:47:57

Glubb
troll
Date d'inscription: 04-07-2008
Messages: 86

Re: freegans T.P.E

Bonjour/bonsoir,

Pour Tantvalacruche :
M'ouais... ça me semble un CQFD un peu rapide : le bistrot fermait et pas les salons peut-être aussi parce que ceux qui fréquentaient les salons ne retournaient pas chez eux à pieds en chantant à tue-tête, mais en cabriolet ou autre fiacre...
D'autre part ce n'est pas parce qu'on envoie un ouvrier au lit qu'on a forcément dans l'idée que si on lui impose cela c'est pour qu'il puisse travailler le lendemain... Au XIX il y a eu un certains nombre de "patrons" qui ont été influencé par le fouriérisme, Charbonnages de France, Jeumont, Michelin... Il ne s'agissait pas forcément d'exploiter l'ouvrier, l'entreprise lui apportait aussi éducation, santé, loisirs... Etait-ce complètement désintéressé ? Non, car de toute façon tout acte est intéressé, mais l'intéressement n'était pas forcément lié à la force de travail qu'on allait pouvoir tirer de l'ouvrier, il était aussi lié à des considérations morales (souvent liées à une morale chrétienne).
Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec toi :organisation du système, valeur du travail, rinçage de cerveau à grande échelle...


Pour Adeline :
Vous avez fait un bel effort dans votre rédaction, je vois que vous avez compris mon message, c'est très plaisant de la part de personne jeune.
Pour ce qui est de rencontrer des freegans, je pense que c'est très difficile, et surtout dangereux. Explication : il y a plusieurs types de freegans : des personnes qui font des récoltes pour économiser, on pourrait dire par conviction aussi, et qui sont apolitiques, c'est une infime minorité ; la très grande majorité est constituée soit de personnes réellement dans la misère, et qui très très souvent ont des pbs mentaux graves (ce qui fait qu'ils n'arrivent pas à rentrer dans des structures d'aide standard), j'ai rencontré plusieurs schizophrènes, ces personnes peuvent être dangereuses ; soit de personnes très politisées (aux extrêmes) et qui vivent en marginaux, parfois avec des personnalités presque anti-sociale (au sens du DSM IV), ces personnes peuvent être d'une très grande violence, elles sont souvent truffées de haine et n'acceptent aucun dialogue : c'est leur idéologie qui doit être acceptée, leur façon de voir le monde et la vie. On retrouve dans cette seconde catégorie des activistes ultra de gauche : anti-OTAN, anti-Notre Dame des Landes, anti-flic, anti-capitalisme, anti... anti tout presque sauf anti-eux-mêmes. Si j'adhère à certaines de leurs idées, leurs actions parfois d'une extrême violence, ne sont pas du tout ma tasse de thé. Ces personnes peuvent être très dangereuses, d'autant qu'il y a souvent des polytoxicomanes parmi elles. Reste enfin toute la catégorie des étrangers en situation irrégulière, romanichels, gitans, bref des gens qui sont dans la dèche et qui sont très souvent complètement inadaptés à la société et à qui ni la loi ni ses représentants font peur. Ils peuvent aussi être très dangereux. Tout ceci se sont des faits et non des jugements.
Je suis passé pas loin de coups de couteau ou de bouteille cassée...
Je vous conseille de chercher plus à fond dans ce forum des gens qui visiblement sont des freegans actifs, et de leur envoyer un message contenant votre questionnaire, c'est nettement plus safe que d'aller à côté des poubelles pour voir qui s'y intéresse.

Le mouvement "freegan" ne prend pas de l'ampleur c'est une tarte à la crème journalistique ça, d'ailleurs regardez le questionnaire de Nathan et Pierre... il y a six ans il était déjà question d'un "mouvement qui prenait de l'ampleur". Regardez la fréquentation de ce forum... ça en dit long sur la "prise d'ampleur"....
Il est par contre exact que du fait de la sur-information à propos de tout (et de rien), cette "façon de vivre" soit plus visible, je mets "façon de vivre" entre guillemets car pour énormément de freegans ça n'est pas "une façon de vivre", c'est un faute de mieux.

Je vais essayer de répondre à votre questionnaire.
1°) Par soucis économique dans un premier temps, puis par bon sens : pourquoi acheter alors qu'il y a gratuitement la même chose dans les poubelles ? (le risque sanitaire est en réalité négligeable pour un freegan qui pense et ne se jette pas sur tout ce que contient la poubelle).
2°) Plus rien ne m'insupporte (au sens strict : non supportable) dans la société : quand vous observez les êtres humains vous vous rendez très facilement compte que (et ce à toutes les époques bien documentées de l'humanité) 90% d'entre eux ne sont mus que par trois choses : l'argent, le sexe, le pouvoir. Comme ils sont immensément majoritaires, il n'y a absolument rien à faire : il ne vous reste qu'à battre en retraite (à "vivre caché pour vivre heureux" comme disait Epicure). Quelque chose d'insupportable signifie que ce quelque chose ne vous laisse pas en paix, occupe vos pensées, vous fait du mal sans arrêt ou presque, vous ne pouvez le voir (le vivre) sans éprouver de la douleur et sans avoir le désir de le changer ou de le détruire. La société a effectivement été pour moi à un moment "insupportable", mais plus maintenant, car je sais que je ne peux rien faire face au "gros animal et à ses appétits"  (lisez La République de Platon, vous y trouverez cette expression).
J'essaie aujourd'hui de maximiser mon bonheur le plus possible, le plus possible... j'ai trop souffert pour avoir autre chose en vue, autre chose à désirer. Je SAIS que regarder la société (de consommation ou pas), s'en occuper, est sans issue, je renvoie encore à Epicure qui écrivait : "Le sage ne se préoccupera pas de la chose publique, car il sait que les hommes ne sont par nature ni raisonnables ni doués de mœurs douces".

3 : Vous sentez-vous un peu exclu du reste de la société du fait de votre mode de vie ? (c'est quand même mieux que la question initiale...non ???).
Oui, tout à fait exclu. On ne peut pas parler de freeganisme en public : on a presque l'impression de dire : "j'ai la peste ou le virus Ebola". Les causes de ce rejet sont multiples : vous êtes un parasite, vous en êtes réduit à ça (donc vous n'avez pas d'argent, donc vous êtes un minable selon un des grands critères de valeur de notre société : la taille de votre porte-feuille) ; les poubelles sont liées aux rats, les rats à la peste, la peste à la mort ; les poubelles sont liées aux odeurs de décomposition, autrement dit là aussi à la mort...

4. Aucune perception : je n'en parle jamais.

5. Oui. Je n'ai pas à dire dans quoi.

6. C'est terriblement naïf comme question, comme dit tanvalacruche : "vous en connaissez vous des gens qui n'utilisent pas d'argent". Voir le reste de sa réponse qui est tout à fait juste. A noter d'ailleurs que toutes les communautés occidentales qui ont tenté de créer des systèmes de vie sociale sans argent se sont cassé la figure. L'argent domine tout aujourd'hui, ou pratiquement tout.

7. Sans objet !

8. Logement : maison limite insalubre achetée cash et que je refais petit à petit. En hiver ça peut descendre à 7°C le matin (à l'intérieur hein smile).
On trouve énormément de vêtement dans CERTAINES poubelles, de façon très étonnante d'ailleurs se sont celles des HLM et autres cités, qui sont les plus garnies sur ce plan !! Sinon il y a la Croix-Rouge, les Recycleries, Emmaüs... Là aussi quand on regarde bien les choses, on a besoin de très peu, si on achète des chaussures de bonne qualité... elles dureront, mais il faut se moquer complètement de la mode (qui est une extraordinaire machine à faire vendre, et montre bien combien l'immense majorité des êtres humains est psychiquement malléable à des niveaux tout à fait incroyables... L'expérience de Millgram c'est zéro à côté du système de la mode quand on y pense bien smile)


Bonne recherche dans le forum (cf mon conseil plus haut).

Glubb

Dernière modification par Glubb (11-12-2016 23:57:06)

Hors ligne

#70 13-12-2016 15:30:27

tantvalacruche
Dynamiteur de compacteuse
Date d'inscription: 21-03-2014
Messages: 662

Re: freegans T.P.E

"Au XIX il y a eu un certains nombre de "patrons" qui ont été influencé par le fouriérisme, Charbonnages de France, Jeumont, Michelin... Il ne s'agissait pas forcément d'exploiter l'ouvrier, l'entreprise lui apportait aussi éducation, santé, loisirs... Etait-ce complètement désintéressé ? Non, car de toute façon tout acte est intéressé, mais l'intéressement n'était pas forcément lié à la force de travail qu'on allait pouvoir tirer de l'ouvrier, il était aussi lié à des considérations morales (souvent liées à une morale chrétienne)."

Le seul exemple pertinent pour le 19e s. c'est Michelin, les deux autres n'ont été créées qu'au XXe s. C'est effectivement l'archétype du paternalisme industriel, qui vise au contrôle total de l'ouvrier dans et hors de l'entreprise. Wikipédia a un article assez nuancé et instructif sur le sujet auquel je renvoie ceux qui s'y intéresseraient et dont j'extrais cette petite phrase :

"Le paternalisme industriel visait un contrôle total ; il complétait hors de l’usine la discipline industrielle."

On naissait à la clinique-maternité Michelin, on vivait dans une maison Michelin, on étudiait dans une école Michelin pour travailler aux usines Michelin, on faisait sa 1ere communion et on se mariait dans l'église offerte par Michelin, et on était enterré dans le cimetière offert par Michelin.

Il manquait quand même des bars Michelin, puisqu'une loi interdisait aux industriels ce type d'établissements, lol.

Ce qui paraît évident, c'est qu'une fois pris dans l'engrenage, il était difficile de s'en dégager, et qu'on n'avait plus qu'à obéir au doigt et à l'oeil pour conserver maison et travail, et préserver l'avenir de sa famille.

Je pense que tu noircis un peu le tableau : j'ai rencontré plus de retraités et d'étudiants au pied des bennes que de dangereux schizophrènes, mais c'est vrai qu'on y voit sortir des couteaux de temps en temps, et que ce n'est peut-être pas des lieux à conseiller à des mineurs, bien que je ne sois pas une adepte du principe de précaution.

Je partage tout à fait ta philosophie du "Pour vivre heureux vivons cachés", et je ne pense pas qu'on ait quoi que ce soit à gagner à médiatiser le freeganisme.

Et moi aussi je retape ma maison pour la rendre moins insalubre. Heureusement, les murs sont épais : je ne pourrais pas vivre avec 7° en hiver.

Hors ligne

#71 14-12-2016 17:44:51

Adeline
Visiteur ébouesque

Re: freegans T.P.E

Merci beaucoup pour vos conseils, j'arrive à peu près à esquisser mon plan, bon je me permet de vous en faire part,
dans une première partie, je comparerais les agissements des freegans par rapport à la société de consommation, c'est à dire ce que la S-C nous pousse à faire (achats divers, de nourriture, les vetements, le logement, d'objets, mobilier...), comment elle nous pousse à acheter, comment elle manipule (lots, pubs, ...) ses effets pervers (le gaspillage, les marges que se font les intermédiaires.. au détriment des producteurs parfois,...) et comment le freegan y échappe (gratuivorisme, se fournir dans les "poubelles",..). Cette partie sera plutot descriptive et servira de critique de la S-C je pense.

Il me manque encore malheureusement des informations, c'est pourquoi je vous ai demandé si vous travailliez et si vous vous serviez encore d'argent.. il n'est pas possible d'y échapper, je sais que c'est naïf, mais le ridicule ne tue pas. En fait je ne sais juste pas quelles questions poser, c'est tellement bète de ne pas savoir comment formuler pour recueillir les informations que l'ont souhaite, je ne sais même pas ce qu'il me manque tant tout est encore confus hmm

Et, dans une deuxième partie je démontrerais que le freeganisme n'est pas une alternative à la société de consommation,
1. notamment parce que ce "mouvement" est rattaché à la S-C, car sans S-C, pas de "poubelles" donc pas de freegans
2. (bon ensuite il me manque encore un argument comme quoi le freeganisme n'est pas une alternative)

Ensuite je develloperais le fait que le freeganisme est une "régression" (je n'ai pas encore réfléchis à un autre mot) car :
1. ils sont trop occupés à chercher comment survivre...
2. ...qu'ils s'excluent du monde


Je pense que vous allez me dire que j'ai mal interprété vos dires, Glubb, mais je ne sais tout simplement pas encore comment organiser les informations que j'ai reçues de vous deux.


Si jamais vous avez des idées plus pertinentes je suis de toute ouïe, bon je me rends compte de la demande que je vous fait, vous n'avez aucune obligation de reprendre mon plan, je pousse peut-être un peu loin,


J'essayerais d'appliquer vos conseils, et de nourrir au mieux mon TPE de vos informations  ^^ smile

Merci!!

#72 15-12-2016 00:14:30

Glubb
troll
Date d'inscription: 04-07-2008
Messages: 86

Re: freegans T.P.E

Pour tantvalacruche :
Bonsoir.
- Pour le paternalisme industriel : oui et non smile) Pour avoir bien connu de nombreuses personnes ayant travaillé chez Michelin du temps du "paternalisme" (juste avant 39-45 et immédiate après-guerre), ce n'était pas vécu comme une soumission totale, ni d'une exploitation de l'ouvrier par le patron, c'est l'arrivé du communisme qui va implanter cette idée... Non il y avait un certain rapport de confiance réciproque, et accoucher, ou être soigné(e) dans la clinique Michelin était bien plus sûr qu'à l'hôpital public de Clermont-Fd... Il ne faut (à mon sens) pas toujours penser les relations patron/ouvrier sous forme d'opposition, même si aujourd'hui par contre  effectivement sauf dans de toutes petites boîtes il y a souvent une opposition (encore que, encore que... faut pas généraliser, certaines entreprises ont une politique sociale de qualité). Il est très intéressant sur ce point de comparer le rapport patronat/salariés en France et en Allemagne (ou pourtant le hiérarchie est forte).
- Pour ce qui est du conseil donné à Adeline, oui j'ai noirci le tableau un peu à dessin. Celà dit je pense aussi que ça dépend énormément des endroits où se trouvent tes spots ! J'ai été plusieurs fois confronté à des gitans, qui non seulement prenaient absolument tout, mais en plus grillaient le spot parce qu'ils se comportaient comme des cochons...
- Pour le reste : ben oui... dieu sait si je me suis fait insulter sur ce sujet de la médiatisation (à laquelle j'ai toujours été opposé)... Moi aussi les murs sont relativement épais, mais bon faut du bois à brûler... là j'ai merdé et il faut que j'en coupe et que j'en ramène.

Tien au passage pour Adeline : vous voyez ça ça fait un partie de la "philosophie freegan" : plutôt que de bosser comme un dingue pour pouvoir m'acheter du chêne à 50-60 euros le stère coupé et fendu (on hallucine), et bien moi j'achète du frêne en 2m, et je le coupe et je le fend et je me le livre... à 24 euros du stère. OK c'est du boulot, mais est-ce plus pénible que d'être dans un bureau à courir dans tout les sens, à suivre des directives contradictoires et à servir stupidement un système économique complètement débile : celui qui est fondé sur la croissance ?

Pour Adeline :
- Pour quand votre TPE doit-il être rendu ?
- Vous n'avez pas du tout assez d'info à partir simplement de deux témoignages, avez-vous envoyé vos questionnaires à d'autres freegans actifs du forum ? Avez-vous cherché un peu d'autres témoignages plus anciens sur l'activité freegan que celui de tantvalacruche ou le mien ?

Glubb

Dernière modification par Glubb (15-12-2016 00:16:31)

Hors ligne

#73 15-12-2016 07:53:00

Adeline
Visiteur ébouesque

Re: freegans T.P.E

Bonjour,

Mon TPE doit etre terminé pour la fin des vacances de Noel, j'ai prévu d'y travailler à fond pendant les vacances avec ma camarade, pour ce qui est des témoignages,  je suis en internat au lycée et je ne'ai pas toujours le temps d'aller à l'ordinateur pour faire des recherches sur le forum, je pense que j'y consacrerais une journée, au début des vacances. smile

#74 15-12-2016 07:58:42

Adeline
Visiteur ébouesque

Re: freegans T.P.E

De plus sur ce forum il y a d'autres personnes qui agissent de facon semblables aux freegans m:ais je ne peux pas les mentionner, il me faut des personnes conscientes qu'elles le sont et qui l'ont fait par choix, c'est justement cela qui est dur car la plupart des personnes sont devenues freegans faute de mieux, je serais dans le hors sujet, il faudra que je fasse un tri fastidieux.

#75 15-12-2016 17:33:16

tantvalacruche
Dynamiteur de compacteuse
Date d'inscription: 21-03-2014
Messages: 662

Re: freegans T.P.E

Adeline,
Cela me rappelle des vieux souvenirs de philo ce plan en 3 parties. Par la suite il m'a fallu pas mal de temps pour apprendre à rédiger des plans en deux parties qui sont les seuls acceptés dans les facs de droit.

Pour vous aider un peu :
2.2 L'argument qui vous manque pour indiquer que le freeganisme n'est pas une alternative est évident et se trouve exposé dans une vieille discussion que j'avais commencé ici : http://forum.freegan.fr/viewtopic.php?id=2597
Le freeganisme ne peut nourrir qu'environ 30000 personnes en France, ce n'est pas la solution à la faim dans le monde.

La 3eme partie, je la rejette totalement :
1. ils sont trop occupés à chercher comment survivre...
Il ne faut pas confondre les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire avec les freegans. Si on devait passer notre temps à chercher des aliments dans la nature, on devrait sans doute en effet y consacrer pas mal d'heures chaque jour. Ce n'est pas le cas. Un freegan ne passe pas son temps à chercher comment survivre. Les débuts peuvent être difficiles, mais, pour ne parler que de l'alimentaire, avec 2 ou 3 spots disponibles, on dispose au bout de quelques mois du nécessaire et même du superflu...
En fait, j'y consacre beaucoup moins de temps qu'une personne faisant ses courses dans une grande surface, et à chaque fois que je dois acheter quelque chose dans une grande surface, je passe plus de temps à attendre aux caisses que je n'en passe à récolter de la nourriture dans les bacs. Si on ne considère que le ramassage, pour moi remplir deux cabas c'est 10 mn, 1/4 heure maximum : il y a peu de choix, il n'y a pas d'attente aux caisses, et j'ai pour principe de ne jamais m'attarder sur un spot. 2 spots par semaine, c'est 20 mn, plus une heure de trajet à pieds. C'est tout.
Pour l'électro-ménager, c'est l'occasion qui fait le larron. Lorsque les gens déménagent, ils déposent souvent beaucoup de mobilier dans la rue. Le dernier truc que j'ai ramené est un four électrique d'environ 1 an d'âge, abandonné sur un trottoir en septembre qui en a remplacé un autre. Je n'achète que les gros trucs, genre frigo et machine à laver, pas parce qu'il n'y en a pas sur les trottoirs, mais parce qu'ils sont trop lourds pour moi, et que je n'aime pas déranger les amis pour demander de l'aide.

2. ...qu'ils s'excluent du monde
Là encore il ne faut pas confondre les adeptes de la simplicité volontaire qui vont élever des moutons dans nos belles montagnes avec des freegans. Le freegan est essentiellement urbain, et faire un maximum de récupération pour protester contre le modèle économique qu'on lui propose ne l'exclut pas du monde, il est intégré dans la société. Je crois plutôt, comme vous l'a dit votre professeur, que le freegan est dans l'air du temps, qu'on a une longueur d'avance sur le reste de la planète, et que les médias nous vendrons bientôt comme des exemples à suivre big_smile Depuis bientôt 8 ans que je vis comme cela, je trouve que le regard des gens a énormément changé par rapport à cette pratique, et cela m'inquiète un peu depuis que j'ai vu arriver des bobos bien vêtus au pied des bacs de certains bios, qui après avoir enfilé des gants de chirurgiens en sortant de leur voiture neuve, viennent te demander avec un grand sourire "Alors, qu'est-ce qu'il y a de bon aujourd'hui ?" sad

Glubb, si je ne vois pas beaucoup de différences entre l'ultime évolution du capitalisme que représentait le paternalisme industriel, et que regrettent certainement les anciens de chez Michelin, et le modèle du travail qui était offert en union soviétique, modèle regretté par 55% des Russes aujourd'hui, c'est sans doute parce que les extrêmes finissent toujours par se rejoindre big_smile.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr